• tweet
  • 11 Commentaires

    1. Je teste depuis quelques mois un appareil d’épilation à domicile à la lumière pulsée. J’ai trouvé que les 1ers résultats tardaient à arriver (plus longtemps que ce qu’ils indiquent) mais ça y est ça commence à être pas mal du tout, des zones entières sont devenues imberbes.

      Le laser j’ai essayé: 2 séances qui m’ont quasi fait hurler de douleur et qui n’ont donné aucun résultat du coup (et oui il fallait continuer mais franchement je n’ai pas eu le courage, j’ai trop douillé. L’impression qu’on m’enfonçait des aiguilles chauffées à blanc dans la peau..
      Bref, contente de la lumière pulsée à domicile, je continue !

    2. Alors…
      Je plante le décor : j’ai 42 ans, et je m’épile (à la cire) depuis que j’ai environ 15 ans. Des simples demi-jambes, on est passées (avec ma chère esthéticienne) aux jambes entières, puis au maillot (oui, ça fait TRES mal la première fois… comme une première fois, quoi, et puis ensuite on s’y fait. Si, si, je promets). Ensuite on est passées aux aisselles (AÏÏÏÏÏÏEEEUUUU aussi au début, et aujourd’hui j’ai 3 poils qui se battent en duel, limite ça me chatouille quand je m’épile). Aujourd’hui je fais même les lèvres et les sourcils, et les bras une fois sur 2. La totale, comme je dis.

      Bref.

      Si j’ai des conseils à te donner :
      – peut-être essayer de persister avec la cire, au bout d’un moment on a moins mal, le poil s’affaiblit, il part plus facilement.
      – la lumière pulsée chez toi, tu oublies, c’est de l’arnaque, ça ne marchera pas.
      – le laser : cher mais rentable sur du moyen/long terme. Si j’avais choisi cette option il y a 3-4 ans, je crois que j’aurais rentabilisé largement ce que j’ai dépensé chez l’esthet en épilations à la cire sur cette même période…

      Voilà.

    3. Moi je dis commence à la maison! Quand tu en auras deux fois moins ça sera moins le calvaire de les enlever et tu pourras défoncer les pots de Nutella! Pis si ça marche pas, bah tu le revends ou tu menaces la marque de faire une grève du poil et de t’exposer en place publique! 😀

    4. J’ai un épilateur à lumière pulsée et c’est pas mal du tout! Réduction efficace des poils noirs, peau douce, sans poils incarnés..Comme je m’épilais ça n’a pas été très homogène mais ça vaut le coup! Un peu douloureux à certains endroits du maillot mais rien à voir avec avant, d’ailleurs je ne me rappelle même plus comment c’était de devoir se raser tous les jours ou s’épiler toutes les semaines. La peau est si douce que même s’il en reste des petits, franchement on voit rien de loin et quand on touche les jambes, c’est la même sensation qu’après une épilation à la cire sauf que c’est valable 6 mois!
      Je ne pourrai pas revenir en arrière! par contre attention au choix de l’appareil et aux nombre de flash, le mien quand la lampe (qui dure très longtemps) est morte on la change gratuit, pour certains faut payer!

    5. Moi après 8 séances de lumière pulsée chez mon esthéticienne, je n’ai aucun résultat au niveau des aisselles et quelques »trous » au niveau du maillot 🙁 oui ça pousse un peu moins vite mais rien de très significatif, résultat : 18 mois et 700 euros plus tard je reprend l’épilation a la cire …

    6. Moitié moitié ? Pourquoi ne pas faire le laser sur les zones VRAIMENT ch** =demi jambes et aisselles comme ça on en parle plus, mais ça coûte un peu moins cher (ici mettons 350 la séance). Et pour ce qui se voit un peu moins, tenter la lumière pulsée ?
      En tout cas, je connais pr le laser (trop trop tôt, trop trop cher). J’ai hâte d’avoir ton avis pr la lumière pulsée !

    7. J’ai fait plusieurs séance de laser chez le dermato étalées sur 5 ans (bévi, c’est pas donné) sur maillot, aisselles et jambes (j’économise pour les cuissots, on y croit) et je suis plutôt satisfaite.

      > Premier motif de satisfaction : la fin des poils sous la peau ! Juste ça, un vrai bonheur. Finie la guerre de 100 ans armée de la pince à épiler, aiguille et tout objet tranchant (le chalumeau étant assez inefficace sur ces petits salopards)

      > Deuxième motif de satisfaction : si l’épilation n’est pas définitive, ses effets sont encore visibles, même 3 ans après la dernière séance. Et quelle joie de passer plus d’1 mois avec une zone imberbe !

      Je n’ai pas eu l’occasion de tester les appareils à la maison, j’attends aussi de voir les retours des utilisatrices (-teurs parce que y’a aussi des mecs qui n’aiment pas leurs poils.) J’avoue que ça m’intéresse beaucoup je vais donc suivre avec attention les réponses à cet article !

      Bon courage, la lutte continue.

    8. salut ! pour te dire j’ai fait les 2 ! laser sur les aisselles ( à 70 euros la séance ) 4 séances ont fait beaucoup de victimes chez nos ennemis mais ça repousse quelques mois après … rien n’est définitif, au bien sur ils sont plus fins et moins nombreux mais encore présents !! Pour le maillot j’avais pris un bon chez Grou… ( un de tes potes il me semble !!) 4 séances aussi j’ai laissé tomber la dernière, eh bien je dois dire que je n’ai pas vu la différence !! alors à choisir j’économise et je reprends le laser pour achever les résistants !!

    9. alors moi j’ai une troisième solution : la lumière pulsée mais en cabinet médical esthétique. Parce que le dosage de la lumière pulsée à la maison il est quasi nul donc tu grilles de l’air… moins cher que le laser, pas douloureux. recommandé aux poils foncés (je ne te connais pas assez pour savoir ça). une amie a fait le maillot et les aisselles et elle a vu les effets avant la fin de son programme de séance.

      je te mets le lien du cabinet où elle a fait ça, c’est sur Lyon donc pas ton coin je pense mais ça te permettra de te faire une idée.

      http://www.maigrir-sante.fr/lumiere_pulsee.php#%EF%BF%BDpilation

    10. Moi je vote pour le laser (mais j’ai pas tenté la lumière pulsée DIY). Je l’ai fait il y a 4 ans, et depuis, je dois me forcer à penser, une fois par an, que peut-être je devrais regarder à la loupe sur mes jambes si il n’y a pas un ou deux polis longs mais très très fins (d’où la loupe), qui éventuellement pourraient être repérés en contre jour par des yeux supersoniques, idem pour les aisselles. Alors oui, ça coûte un peu (50 euros maillots/aisselles, et environ 100 je crois pour les demi-jambes, en fait ils faisaient un forfait où les aisselles c’était offert)… mais ça vaut le coût/coup (salut)… Et pour une fois d’avoir la peau très claire avec des poils très noirs et bien visibles a joué en ma faveur, ça marche mieux et plus vite (moins de 10 séances)… je l’ai fait à 29 ans, si on additionne les pots de cire, les instituts, les pinces à épiler et les larmes de la quinzaine d’années précédente, on s’y retrouve je pense. Et on paye la tranquillité d’esprit des années à venir, plus d’angoisse aux premiers rayons de soleil, ni devant une piscine imprévue, ou dans les vestiaires du sport, ou sur la table d’accouchement (enfin là si, mais pas pour une stupide question de poils)…

      Quant à la douleur, effectivement c’est pas très agréable. Mais dans ce centre, ils proposaient une crème anesthésiante (non remboursée)… sauf pour les aisselles (et là, ça douille, mais ça va vite). Et puis, ça m’a permis de vivre, plusieurs fois, la scène cocasse de la salle d’attente où tout le monde vient pour la même chose, et où tu peux deviner la zone de chantier de ta voisine au bruit du papier cellophane quand elle bouge (autant vous dire que tout le monde avait le nez dans son bouquin/portable/ordi, pour conserver un poil (un survivant) de dignité.)
      Le moins du laser (et j’imagine de la lumière pulsée), c’est que tu n’es pas censée t’exposer au soleil pendant toute la durée du traitement. Comme les séances s’espacent de plus en plus au fur et à mesure, ça va forcément mordre sur un bout d’été…

      Enfin, pour finir, pour les poils sur le visage, j’ai souvent entendu dire que l’épilation électrique était plus efficace et « radicale » (parce qu’il y en a moins, on peut se permettre de prendre le temps d’une technique encore plus définitive, mais qui serait interminable sur des zones plus grandes)… Mais évidemment, je ne suis pas dermato, donc c’est un « on-dit » qui vaut ce qu’il vaut.
      En tout cas, à bas les bulbes, vive la peau lisse!
      Et bon courage!

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Ecrivez un commentaire !
    Entrez votre nom ici